Agathe Sauriol, l'implication assomptionniste incarnée

Marie-Jeanne Lévesque, Catherine Benoit et Koralie Lambert

Agathe Sauriol -  L'implication assomptionniste incarnée - Marie-Jeanne Lévesque, Catherine Benoit et Koralie Lambert

« Un soir de décembre 2007, on est allés souper au restaurant et en sortant, une petite neige tombait, il y avait un petit haut-parleur sur le toit de l’ancienne caisse populaire (qui est aujourd’hui le magasin un dollar), qui diffusait de la musique de Noël. On est sortis du restaurant, il faisait noir, je regardais autour, et je voyais tous les arbres devant le collège et je dis à mon conjoint : Tu t’imagines un marché de Noël ici? Regarde la place qu’il y aurait! »

— Agathe Sauriol

Agathe Sauriol est une femme très dévouée envers sa communauté, toujours prête à s’investir dans de nouveaux projets et à redonner à la population. En dehors des divers emplois qu’elle a occupés au cours de sa vie, elle a toujours trouvé du temps pour des activités bénévoles de tous genres. Diplômée en marketing des HEC de Montréal, Agathe a un solide bagage en relations publiques, en affaires et en gestion d’événements. Toutes ces années d’expérience lui permettent aujourd’hui d’agir à titre de fondatrice et présidente du Marché de Noël de l’Assomption, de présidente de Tourisme Lanaudière et de vice-présidente du Conseil d’administration de l’Académie François-Labelle, en plus d’avoir été membre du Conseil d’administration de la Chambre des arts et des lettres de l’Assomption. Elle est également à la direction d’une boite de communication nommée Gestion Diapason qu’elle dirige avec son mari Émile Laporte.

Agathe Sauriol, ayant à cœur l’engagement citoyen à L’Assomption, participe également à l’organisation d’une exposition d’une durée d’un mois montée par un citoyen de l’Assomption dans le cadre du 300e anniversaire de la Ville. Cette exposition se tiendra à la galerie Mur/mur sur la rue St-Joseph du 11 février au 12 mars 2017. On y présentera la rétrospective de tous les appareils audio de la fin du 19e siècle et de tout le 20e siècle. Des appareils tels des radios, des gramophones ou des juke-box y seront exposés sous un angle amusant et pertinent pour tous.

Au cœur de l’implication bénévole de madame Sauriol au fil des ans, on trouve le Marché de Noël. Ce marché est devenu, en peu de temps, une nouvelle tradition à L’Assomption, illuminant les rues féeriques de son centre-ville de la magie de Noël et attirant des gens de toute la province et de tous âges. « Il y a des feux qui brûlent partout, on sert du vin chaud épicé, on met de la musique traditionnelle ou de la musique de Noël… », nous explique Mme Sauriol, qui adore Noël!

Sans aucun doute, l’organisation de la première édition du Marché de Noël de L’Assomption en 2008 ne fut pas de tout repos. Agathe et son mari ont dû solliciter l’appui de plusieurs organisations comme le Collège de L’Assomption, la Ville de l’Assomption, ainsi que plusieurs autres entreprises, commerçants et médias, afin de hisser l’événement à la hauteur de leurs attentes. Sans compter la façon farfelue dont ils sont parvenus à convaincre leur première porte-parole, Anne Dorval, de les représenter. Ils lui ont fait savoir que le Marché de Noël prendrait place entre les rues Sainte-Anne et... Dorval! Il va sans dire qu’ils ont immédiatement capté son attention!

Pour mettre sur pied ce projet d’envergure, Agathe et son mari ont dû investir un an et demi de leur temps à sa préparation. Les années suivantes, la planification est devenue un travail à temps plein dans la vie du couple. En effet, le choix des décorations ainsi que la recherche des artisans demandent beaucoup de temps. Ce projet de Marché de Noël à L’Assomption est l’un des seuls à engager majoritairement des bénévoles. « N’oublions pas les 200 bénévoles qui travaillent avec nous! Leur investissement est majeur! », affirme Mme Sauriol. D’ailleurs, les nombreuses cabaNoël que vous observez sur le boulevard L’Ange-Gardien ont été entièrement construites par ces bénévoles!

Madame Sauriol nous a confié que la plus grande difficulté de cet événement d’envergure est le financement. Heureusement, de nombreux collaborateurs tels IGA Crevier, la Caisse populaire Desjardins, le Théâtre Hector-Charland, le Collège de L’Assomption, le Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption, la Ville de L’Assomption ainsi que divers commerçants locaux soutiennent le Marché de Noël.

Bien qu’elle ait grandi au cœur de la métropole, Agathe Sauriol ne se considère pas moins comme une vraie assomptionniste. Elle semble toujours en quête de service à sa communauté afin de la rendre plus belle et unie que jamais.

Catherine Benoit, Marie-Jeanne Lévesque et Koralie Lambert