Suzanne Payette, la force d’une femme déterminée

Hugo Lirette et Charles-Étienne Laflamme

Suzanne Payette, la force d’une femme déterminée - Hugo Lirette et Charles-Étienne Laflamme


Suzanne Payette a terminé ses études universitaires en sciences en 1980 et a travaillé dans un laboratoire d’analyse d’eau potable à Joliette. Une dizaine d’années après l’obtention de son premier bac, à l’âge de 38 ans, elle est courageusement retournée à l’université pour obtenir une maîtrise en bibliothéconomie.

Par la suite, elle a été la première bibliothécaire diplômée de la Ville de L’Assomption. Ce poste était accompagné de nombreux défis dont la construction de la Bibliothèque Christian-Roy en 2003 à l’intérieur du couvent des Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame, acheté par la Ville, lieu où se trouve aujourd’hui la Maison de la Culture. Il s’agit en fait de la première vraie bibliothèque municipale de L’Assomption. À partir de là, il fallait embaucher du personnel, développer les collections et surtout assurer le bon fonctionnement du service à la communauté.

Bien des années plus tard, Mme Payette est devenue directrice de la bibliothèque de la Ville de Brossard.

Membres de plusieurs comités

Mme Payette a siégé au sein de plusieurs comités municipaux assurant le développement culturel de L’Assomption. Elle a souvent représenté la Ville de L’Assomption et participé à la gestion de plusieurs organismes culturels de Lanaudière. Elle a pris part à la mise en place de la consultation publique «La culture, facteur de développement», événement tenu dans le cadre de la mise à jour de la Politique culturelle de la Ville de L’Assomption. Elle a même eu la chance d’être membre du Comité consultatif de la Fondation Bill et Melinda Gates qui remettait annuellement un million de dollars à une bibliothèque publique dans le monde!

Vision d’une bibliothèque sur le plan culturel

Quand on discute avec Mme Payette, il apparaît clair qu’elle porte dans son cœur le développement pédagogique des jeunes de sa communauté en s’impliquant activement dans leur cheminement scolaire. Pour elle, la bibliothèque doit rendre accessible et valoriser ses ressources afin d’assumer pleinement sa mission d’éducation et d’accès à l’information.

Le principal objectif de Mme Payette est de s’assurer de l’avenir flamboyant des bibliothèques. Elle a joué un rôle déterminant dans la mise en place d’une plateforme technologique donnant accès aux livres numériques dans les bibliothèques publiques ainsi que dans la rédaction d’une entente en négociant avec le milieu du livre les modalités entourant cette nouvelle relation d’affaires. Elle a également permis aux bibliothèques de gagner en popularité en favorisant leur visibilité lors de la tenue de la Semaine des bibliothèques publiques. En effet, son équipe a été la première organisation publique à introduire des sacs réutilisables sur lesquels on trouve de magnifiques photos de nos bibliothèques publiques. Cette initiative a lancé un grand mouvement au Québec!

La bibliothèque, lieu de rencontre

Grâce à l’implication de notre citoyenne d’exception, les bibliothèques sont devenues des endroits pour se rencontrer le soir et passer de bons moments. Par exemple, on y trouve une section où les aînés peuvent emprunter des livres audio et où les adolescents peuvent se réunir pour faire leurs devoirs, jouer à des jeux vidéo ou simplement socialiser.

Rayonnement provincial et international

Suzanne Payette a par ailleurs été la présidente de l’Association des bibliothèques publiques du Québec pendant pas moins de dix ans! Durant son mandat, elle a défendu les intérêts des bibliothèques publiques auprès de nombreux organismes politiques et s’est fait un point d’honneur de partager ses connaissances avec de jeunes professionnels pour leur permettre, à leur tour, de faire avancer les bibliothèques publiques du Québec.

Membre actif de l’IFLA (sigle anglais signifiant International Federation of Library Associations and Institutions, soit la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et d’institutions) depuis 2004, Mme Payette a été élue en 2005 au comité permanent de la section des bibliothèques publiques, et de 2009 à 2013, elle a présidé cette section qui défend les intérêts des bibliothèques publiques à travers le monde. Elle a également participé à l’organisation du Congrès international de l’IFLA à Québec en 2008 et dans le cadre de cet événement a présidé ne pré-conférence à Montréal intitulée «Cap sur les jeunes».

Reconnaissances

Le dur labeur de Suzanne Payette a été maintes fois récompensé. En 2009, par exemple, elle fut la récipiendaire du prestigieux «Prix de reconnaissance, milieu des bibliothèques publiques» remis par la Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec. Et la campagne promotionnelle des sacs réutilisables de la Semaine des bibliothèques publiques du Québec, pour laquelle elle a travaillé fort, fut honorée d’une deuxième place attribuée par la section Marketing et Management de l’IFLA. Mais aux yeux de Suzanne Payette, aucun prix ne vaudra jamais la gratitude des abonnés des bibliothèques publiques dans lesquelles elle a œuvré au cours de ses nombreuses années de service!

Tout bien considéré, l’ascension de Suzanne Payette à la présidence de L’Association des bibliothèques publiques du Québec a été rude mais gratifiante : nous avons constaté qu’elle n’a jamais abandonné pour exprimer sa passion. Sa détermination et sa profonde volonté d’aider la communauté de L’Assomption et plus tard celle de Brossard ont fait de Suzanne Payette un beau modèle à suivre pour les générations futures!