Yvan Miron, l’entrepreneur fougueux de Stageline

Esther Mpata Tshibangu

Yvan Miron, l’entrepreneur fougueux de Stageline - Esther Mpata Tshibangu

« Étant donné que vous allez penser de toute façon, pensez donc GRAND! » (Donald Trump)

Né à Montréal, Yvan Miron a étudié après son primaire à la Polyvalente Paul-Gérin-Lajoie à Outremont. À cette époque, il aimait déjà la musique et la chanson et comptait plusieurs camarades qui partageaient les mêmes goûts.

Plus tard, le jeune Yvan organisait des événements, produisait albums et spectacles. Bref, il était très actif dans l’industrie culturelle.

Or, au début des années 1980, Yvan faisait partie d’une équipe qui organisait la fête nationale. Cette activité a failli mal tourner à cause de problèmes techniques sur une scène extérieure.

Naissance d’un concept original et révolutionnaire

Problème épineux : vous organisez un événement. Il fait beau le matin et il pleut le soir. Comment se débrouiller pour que les artistes puissent se produire sans ennuis ? À cette époque, pas de réponse efficace! Il fallait donc trouver une solution. C’est à quoi s’est attelé Yvan Miron : inventer une scène qui fournit un toit aux artistes, un plancher solide et un environnement adapté. L’entreprise Stageline voit le jour en 1987. A surgi alors le concept de scène mobile où les réponses à tous les besoins se conjuguent. Après des tâtonnements et des essais, c’est vers 1990 que le nouveau produit a été fabriqué de manière industrielle pour devenir rapidement une réalisation pionnière.

Les avantages des différents types de scènes mobiles de Stageline s’avèrent incontournables : le temps d’installation est court, les bras dont on a besoin sont peu nombreux, la scène est montée sur une semi-remorque avec un système de sonorisation et d’éclairage complet. L’environnement est sécuritaire. Un système de machinerie hydraulique remplace l’huile de bras. De plus, le système est écologique à cause d’un faible niveau d’émission de gaz pendant le transport et le montage. Ce produit est largement supérieur à tout ce qui se trouve sur le marché. Sauf pour la scène SAM750, aucun besoin de grue ou de chariot élévateur. À la fin d’un spectacle, le site reste intact.

Une dizaine de différents types de scène sont disponibles. Ils peuvent être soit loués, soit achetés.

Stageline est implanté à L’Assomption

Un premier site a vu le jour à L’Assomption au 700, rue Marsolais. Mais après quelques années, une toute nouvelle bâtisse a surgi de terre au 827, boulevard L’Ange-Gardien. Ce deuxième site industriel de Stageline est une bâtisse offrant la meilleure efficacité énergétique au Québec. Son architecture moderne, très vitrée, a vraiment belle allure à côté des bureaux d’Agriculture Québec.

L’installation à L’Assomption fut un atout pour l’entreprise car dans la région de Lanaudière, on trouve une grande concentration de travailleurs qui ont des compétences dans le travail des métaux. De plus, c’est une population de gens qui sont stables et fidèles à leur employeur.

Environ 70 % des employés de Stageline demeurent à L’Assomption. À cet égard, aux yeux de la direction, l’esprit de famille et l’environnement humain sont des valeurs importantes. De plus, la sécurité des employés et de bonnes conditions de travail sont primordiales. Par ailleurs, Yvan Miron s’implique dans la communauté auprès des sans-abris ou des aînés dans le besoin.

Stageline, une entreprise en constante expansion

Y a-t-il eu des difficultés à surmonter? Bien sûr! À commencer par l’obligation de convaincre l’industrie du spectacle de l’utilité et de l’excellence des scènes mobiles. Au début, un nouveau concept rencontre toujours une résistance. Ensuite, il a fallu former les équipes engagées car le genre de travail qu’on leur demande exige compétence et fiabilité.

Par ailleurs, au lieu de stagner, Stageline continue à innover, se perfectionner, être à l’écoute des besoins du monde du spectacle, surtout en plein air.

La relativement jeune entreprise connaît déjà un succès phénoménal. Ses scènes s’en vont dans plus de 45 pays! Sa technologie est sécuritaire et versatile.

Yvan Miron, un homme fougueux

Si M. Miron s’est totalement impliqué dans l’industrie culturelle et le monde du spectacle, c’est parce qu’il adore ce milieu. Cet homme est un passionné et il espère bien garder cette approche dans les années à venir.

La ville de L'Assomption peut être fière de compter dans ses rangs et sur son territoire l'entreprise Stageline et son fondateur, président et directeur général, M. Yvan Miron, que vous aurez la chance de découvrir cette année à titre d'ambassadeur de fierté du 300e.